PASTORALE FÉDÉRATIVE du 12 AVRIL 2012

 C'est à la Maison de l'Espérance des Eglises adventistes qu'avait lieu cette journée présidée par le pasteur Jean-Frédéric Patrzynski, président de la FP-RP, sur le thème "L'État et nous : vivre sa foi dans une société laïque", qui réunit près de 80 pasteurs d'Églises différentes.

Le citoyen dans la cité

Frédéric de ConinckLorateur était Frédéric de Coninck, sociologue, spécialiste des modes de vie et des futurs urbains, écrivain, mennonite engagé dans son église. Il aborda de façon biblique puis historique la méfiance des protestants vis-à-vis du pouvoir, la hantise des guerres de religion qui persiste en Europe, la nécessité dans une société pluri-religieuse d'établir des règles pour vivre ensemble, la laïcité comme "compromis fragile mais le seul possible". En tant que citoyen, le protestant doit tenir sa place dans la cité, assumer son côté minoritaire, formuler ses convictions en termes laïcs

Cela amena des questions, une définition de l'espace public comme lieu l'on est capable de donner ses raisons, de débattre ; la difficulté pour les classes défavorisées de se faire entendre à l'église, les positions "plutôt séparatistes" des Églises pentecôtistes qui évoluent et ont du mal à s'expliquer ; et des exemples de dérives : le pouvoir haïtien qui s'appuie sur le vaudou, un président malgache chef d'une ÉgliseA propos des engagements politiques, "Il n'y a pas de politique chrétienne, il n'y a que des chrétiens".

 

Des fêtes pour demain

Marianne Guéroult parlant pour Mosaïc, quitta l'aspect théorique pour évoquer les difficultés pour les "jeunes communautés" de trouver des lieux de culte face aux réticences des municipalités (le drame de Stains datait de quatre jours). Il y eut également une présentation par Christian Barbéry du Jour du Christ, du rassemblement œcuménique du 2 juin prochain, et un développement par Eric Schlumberger de "Protestants en Fête 2013", sa soirée festive, ses villages, ses animations et son culte, dont le programme musical se prépare dès maintenant sous la responsabilité de Gill Daudé.

 

La liberté du chrétien

Second intervenant, Jean-Frédéric Patrzynski fit partager sa vision du chrétien face aux pouvoirs. Comme un être humain est corps et esprit, le temporel et le spirituel ne se séparent pas, tous deux créés par Dieu ; en voulant servir Dieu, le chrétien sert son prochain, soutient le pauvre, l'abandonné. A l'égard des autorités, il est libre : il va les soutenir par la foi, prier pour elles, mais ne peut pas leur faire confiance, et son obéissance s'arrête lorsque les actions du monde ne respectent plus la volonté du Seigneur, il combat alors tout pouvoir qui ne serait pas conforme à la volonté de Dieu : il est "un insoumis de Dieu".

Dit avec fougue, c'était impressionnant, l'exemple étant l'attitude de l'Église allemande qui laissa Hitler au pouvoir, à côté de l'Église confessante persécutée.

On termina par des nouvelles des Églises, changements dans les présidences, remaniements, réunions prochaines, relance de la lecture de la Bible. Et certains demandèrent : à quand la prochaine pastorale ?

Elisabeth Hausser